menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

vendredi 24 mai 2013

"Balancé dans les cordes" de Jérémie Guez (Mon avis sur l'ouvrage)




Lauréat Prix SNCF du Polar 2013
------------------------------------------------------------
Informations de publication :

  • ISBN : 978-2-290-05435-2
  • Collection : Policier
  • Format : 11 x 18 cm • 188 pages
  • Origine : France (Version originale)
  • Date de parution : février 2013
  • Prix : 5,60 euros
------------------------------------------------------------------
Résumé au dos de l'ouvrage :

 "Tony est un jeune boxeur. Garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous.
Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance.

 Dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. 
La faveur demandée a un prix, celui du sang. "

-----------------------------------------------------------
L'auteur :

Jérémie Guez

Jeune auteur de talent, né en 1988 aux Sables d'Olonnes, Jérémie Guez a rencontré le succès avec "Paris la nuit", son premier roman, dont il a commencé l'écriture alors qu'il n'avait que 16 ans et qu'il a achevé 3 ans plus tard


"Balancé dans les cordes" est le second tableau d'un triptyque dont Paris et sa banlieue sont les personnages principaux. 


Ses deux premiers romans sont en cours d'adaptation cinématographique.

* Page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/pages/J%C3%A9r%C3%A9mie-Guez/131150970284240
------------------------------------------------------------------

Mon avis sur ce roman :

L'auteur, Jérémie Guez, est un grand amateur de polar noir américain et ça se ressent parfaitement dans ce roman qui, durant 188 pages nous plonge dans l'univers sombre des cités de la banlieue de Paris. Plus précisément, nous nous retrouvons catapultés en plein coeur des quartiers chauds d'Aubervilliers, lieu peuplé à la fois de personnages à l'amitié sincère comme Moussa (jeune homme ami d'enfance de Tony n'ayant pourtant pas une situation reluisante puisque trafiquant de drogue), mais aussi de personnages à qui il s'avère très dangereux d'accorder sa confiance, comme Miguel, le caïd de la ville.

Faire appel à Miguel, c'est signer un pacte avec le Diable : plus moyen de faire marche arrière, votre vie lui appartient. Et c'est dans ce terrible piège que Tony va tomber rapidement, aveuglé par la colère et l'envie de venger sa mère.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette immersion au coeur d'une cité. Bien sûr, c'est une expérience plutôt violente mais c'est toujours mieux de pouvoir la vivre bien installé dans son fauteuil plutôt qu'en se rendant physiquement sur les lieux pour se rendre compte de la situation. Au moins, on peut en sortir physiquement indemne. Car pour ce qu'il en est du reste, je pense qu'on ne peut que ressortir marqué par une lecture comme celle-ci.

Tony est un jeune de la cité qui, malgré son environnement défavorable, ne se laisse pas influencer négativement et préfère consacrer sa vie à la boxe. C'est un jeune bien, comme il en existe dans la vraie vie. Et oui ! Tous les habitants des cités ne sont pas des voyous, des criminels... certains rêvent d'en sortir... comme Tony.

Mais on a beau être fort et déterminé à ne pas tomber du côté obscur de la Force, un malheureux événement peut toujours réussir à nous ébranler, à faire déborder l'eau du vase. C'est ce qui arrive précisément à Tony le jour où sa mère se fait agresser et se retrouve à l'hôpital. Tony explose. Il ne veut pas que l'individu s'en sorte comme ça et il se jette dans la gueule de Miguel.

A partir de cet instant, c'est la descente aux enfers pour notre héros. Lorsqu'il se rend compte de son erreur... il est déjà trop tard. Quand on tombe dans les griffes de Miguel, on ne peut plus s'en échapper... vivant du moins. Miguel est très influent, respecté et surtout craint comme la peste par ses ennemis. Il est un peu comme un parrain de la Mafia.

Jusqu'à la dernière page, l'auteur nous embarque dans un récit nerveux, oppressant et très dynamique. Cette descente aux enfers de Tony, nous la vivons à ses côtés.

Je me suis vraiment demandé comment tout ceci allait bien pouvoir se terminer. Et comme la curiosité est souvent plus forte que tout, les pages se sont tournées très vite.

Une particularité de ce roman : les personnages parlent le langage de la cité dans les dialogues. Un détail qui renforce encore le côté immersif de ce roman. Bien sûr, on ne comprend pas toujours l'intégralité des dialogues si on n'est pas initié à ce langage mais on saisit l'essentiel, ce qui nous permet de bien suivre toute l'histoire.


En conclusion :


Ce roman a été un grand coup de coeur pour moi. J'ai vraiment adoré me retrouver plongée dans cet univers si sombre, effrayant et si réel des banlieues de Paris. Un récit poignant, percutant, qui ne m'a pas laissée de marbre. Les personnages sont criants de vérité et on s'attache très vite, malgré le fait qu'il exerce une activité illicite, à Moussa, le petit trafiquant de drogue qui voue une loyauté sans faille à son ami Tony. 

Une histoire qui peut changer notre vision des habitants des cités : tous ne sont pas si mauvais que cela, mais peu réussissent à s'en sortir sans devoir faire de trafic pour survivre. Tony avait un rêve, devenir boxeur pro, se sortir de cette cité qui ne lui promettait pas d'avenir brillant... Ce roman, c'est l'histoire d'un rêve brisé.


Mon appréciation :

Coup de coeur !



------------------------------------------------------------------

En vente depuis le 13 mars 2013


2 commentaires:

  1. Je l'ai lu aussi et je trouve que c'est un livre vraiment très noir et fort ! Un auteur a suivre !

    RépondreSupprimer