menu déroulant essai

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 3 février 2015




Lecture en cours : "Zone de turbulence" de John J. Nance (Livre de Poche)

4ème de couverture :

"Trois cents passagers à bord du Meridian Six. Destination : Le Cap, via Londres. Mais au lendemain du 11 septembre, les services de sécurité et de renseignement américains sont sur les dents. Et devant l'incompréhensible atterrissage d'urgence du Boeing sur un aéroport africain, les tours de contrôle se mettent à redouter le pire. A bord, c'est la panique... Et si le Meridian Six était devenu une bombe volante ? Après Black Out et L'Horloge de Pandora, le nouveau best-seller de John J. Nance, le grand maître du thriller aéronautique, nous précipite au cœur d'un scénario catastrophique d'une vraisemblance terrifiante."

*** Roman d'occasion qui a su attiser ma curiosité et me faire saliver lors de son achat pour plusieurs raisons :
1) J'ai toujours été fascinée par les avions. ^^
2) J'aime beaucoup les thrillers.
3) Ayant moi-même envisagé il y a quelques temps de pondre un roman ayant pour sujet l'utilisation d'avions civils transformés en bombes, j'étais curieuse de voir de quelle manière cet auteur avait, de son côté, traité le sujet.
4) J'avais envie de découvrir un auteur de thriller que je n'avais pas encore eu le plaisir de lire.

Pour le moment, j'accroche pas mal. Le suspense est bien géré. La seule petite chose que je pourrais pointer du doigt est le côté un peu caricatural et exagéré de la vie à bord d'un Boeing. Pour avoir déjà voyagé sur les lignes internationales et nationales d'une grande compagnie américaine, j'avoue ne pas avoir vraiment vécu la même expérience que les passagers de ce roman. Peut-être les choses ont-elles évolué depuis les événements du 11 septembre ? Après tout, en 1990, j'avais bien trouvé que l'accueil aux douanes New Yorkaises n'était pas très amical alors, après les événements du 11 septembre, la psychose a très bien pu provoquer une certaine tension entre passagers et personnel aérien.

Mais ceci est un petit détail qui ne gâche en rien mon envie de continuer cette lecture.

Je suis vraiment curieuse de savoir où John J. Nance compte m'emmener. ^^